avril 2, 2020

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS

Entreprise de service

Les entreprises de service sont un type d’entreprise qui rendent des services et en contrepartie reçoivent habituellement une rémunération sous forme forfaitaire ou à un taux horaire. Le bénéfice net est égal à la différence entre les produits et les charges d’exploitation. Parmi les entreprises de service, on retrouve les professionnels, les hôtels, les salons de coiffure, les buanderies, les théâtres et les clubs sportifs.

La comptabilisation des opérations

Monsieur Thomas Simard est propriétaire d’une entreprise de consultant en informatique sous la forme juridique d’entreprise individuelle. Son exercice financier est du 1er janvier 20X8 au 31 décembre 20X8. Voici les transactions que l’entreprise a effectuées pendant cette période.

Le 1 janvier 20X8, mise de fonds initiale de Thomas Simard dans son entreprise : 10,000 $.

Le 28 février 20X8, facturation des honoraires pour des services informatiques rendus à un client : 2,500 $.

Le 28 février 20X8, facturation des honoraires pour des services informatique rendus à un client : 1,000 $.

Le 15 février 20X85, paiement à son assistant de son salaire des deux semaines du 1 au 15 février 20X8 : 1,000 $.

Le 28 février 2015, paiement à la secrétaire de son salaire de deux semaines du 16 au 28 février 20X8 : 1,000 $.

Le 14 février 205, réception de la facture du compte de téléphone payable le mois suivant : 100 $.

Le 24 février 2015, réception de la facture des frais de bureau payable le mois suivant : 50 $.

Le 28 février 2015, réception du relevé bancaire indiquant des frais bancaires du mois de février : 125 $.

Le 1er mars 2015, achat au comptant du mobilier de bureau. L’amortissement annuel est de 10% : 6,000 $.

Le 1er mars 2015, achat au comptant de fournitures de bureau : 600 $.

Le 31 mars 2015, perception des honoraires professionnels du client Thomas Simard : 2,500 $.

Le 31 mars 2015, perception des honoraires professionnels du client Alexis Tremblay : 1,000 $.

Le 31 mars 2015, paiement du compte de téléphone à Telecom ABC Inc. : 100 $.

Le 31 mars 2015, paiement du compte de frais de bureau à Buro ABCD Inc. : 50$.

Le 31 mars 2015, régularisation de l’amortissement du mobilier de bureau du mois de mars 2015.

6,000 X 10% X 1/12 = 50 $

Le 31 mars 2015, régularisation des fournitures de bureau du mois de mars 2015.

600 $ – 500 $ = 100 $.

Utilisation de 150 $ de fournitures de bureau durant l’année 2015.

Le 31 décembre 2015, régularisation de l’amortissement du mobilier de bureau durant l’année 2015 : 600 $.

Le 31 décembre 2015, régularisation de l’amortissement du matériel informatique durant l’année 2015.

4,000 X 1/ 8 ans = 500

Le 31 décembre 2015, régularisation de l’amortissement du logiciel durant l’année 2015. .

2,000 $ X 20% = 400 $

La comptabilité en partie double

La comptabilité en partie double est un système qui permet de faciliter la comptabilisation en inscrivant les opérations dans au moins deux comptes. Chaque montant doit être inscrit dans un débit ou dans un crédit. Pour l’ensemble de la transaction, le total des débits doit être égal au total des crédits.

La comptabilité en partie double est basée sur l’équation comptable. On représente l’équation comptable par une égalité entre l’actif et le passif plus les capitaux propres. On représente cette égalité par l’équation suivante :

Actif = Passif + Capitaux propres

Voir compte de contrepartie

Selon une augmentation ou une diminution du compte, nous comptabilisons de la façon suivante :

Si une opération augmente l’actif, il faut inscrire un débit.

Si une opération diminue l’actif, il faut inscrire un crédit.

Si une opération augmente le passif, il faut inscrire un crédit.

Si une opération diminue le passif, il faut inscrire un débit.

Si une opération augmente les capitaux propres, il faut inscrire un crédit.

Si une opération diminue les capitaux propres, il faut inscrire un débit.

Les règles sur les capitaux propres

Capitaux propres = Investissement – Retrait + Produits – Charges

L’investissement augmente les capitaux propres, il faut inscrire un débit.

Le retrait d’argent (prélèvement ou dividende) des propriétaires diminue les capitaux propres, il faut inscrire un crédit.

Les produits augmentent les capitaux propres, il faut inscrire un débit.

Les charges diminuent les capitaux propres, il faut inscrire un crédit.

Le journal général est un registre comptable permettant d’enregister les transactions comptables qui sont moins fréquentes (les ajustements, les erreurs, les écritures de régularisation, les écritures de fermetures, etc.).

La représentation de la règle par les comptes en T peut nous aider à comprendre les règles de la comptabilisation des opérations en partie double.

Contenu associé

Comptabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *